Henri LE SAUX

LE SAUX.pg

(1910-1973)

 

Henri Le Saux est né en 1910 à Saint-Briac-sur-Mer (Ille-et-Vilaine) et mort en 1973 à Indore (Inde). Après des études au séminaire de Rennes, il entre à 21 ans à l’abbaye bénédictine de Sainte-Anne de Kergonan. En 1945, il entre en contact avec l’abbé Jules Monchanin, qui s’est consacré à l’étude de l’Inde. Il le rejoint en Inde en 1948. Tous deux fondent en 1949 un ashram au lieu dit Shantivanam (« le bois de la paix »), sur les rives du fleuve Kâverî.

Il se rend en 1949 au pied de la montagne de Shiva, Arunachala, près de Pondichéry, et y suit l’enseignement de Ramana Maharshi. Après avoir été ermite sur la montagne d’Arunachala, Le Saux commence, sous le nom d’Abhishiktanandan une vie d’errance.

Son expérience spirituelle est l’une des plus fascinantes du XX° siècle. Citons ses ouvrages les plus importants : Ermites du saccidânanda, coédité avec Jules Monchanin (1956) ; Sagesse hindoue, mystique chrétienne (1965) ; Rencontre de l’hindouisme et du christianisme (1965) ; Une messe aux sources du Gange (1967) ; Éveil à soi, éveil à Dieu (1971) ; Souvenirs d’Arunâchala (1978) ; Introduction à la spiritualité des Upanishads (1979) ; Intériorité et révélation (1982) ; La montée du fond du cœur (1986); Les yeux de lumière (1979). Des lettres ont paru ces dernières années, notamment les passionnantes Lettres d’un sannyâsi chrétien à Joseph Lemarié (1992). De nombreux titres sont, hélas, épuisés.

La radicalité avec laquelle Henri Le Saux s’engage sur le chemin escarpé du dialogue inter-religieux exigeait de solides fondations. Sa formation monastique en parallèle avec sa méditation incessante des écritures de l’hindouisme le préservèrent du risque de lâcher ses amarres. Il faut se souvenir que le « sannyasi chrétien » – ainsi se définissait-il lui-même – a mené son expérience dans un tragique déchirement du cœur, sans le répit d’un retour en Europe. Grâce à lui une voie totalement nouvelle a été frayée, dont la fécondité spirituelle n’est aujourd’hui qu’à peine entrevue.

OUVRAGES PUBLIÉS AUX ÉDITIONS ARFUYEN

Henri Le Saux, un moine chrétien à l’écoute des Upanishads