Sur Ainsi parlait Rainer Maria Rilke

howald

La lecture d’Isabelle Baladine Howald

Article sur Ainsi parlait Rilke paru dans Poezibao en mars 2018

 

Dans la collection Ainsi parlait, collection d’extraits en introduction à une œuvre et qui regroupe à présent 8 titres, Arfuyen propose un Ainsi parlait/also sprach Rainer Maria Rilke.

C’est le Rilke préoccupé de spiritualité et d’éthique qui est ici traduit par Gérard Pfister, qui consacre également une préface émouvante et profonde à ce recueil. Il nous rappelle l’engagement moral du poète tout au long de sa vie, son choix de solitude et de travail, ses difficultés de création et le jaillissement des Élégies de Duino ou des Sonnets à Orphée

La figure de Wera, une amie de sa fille, décédée très jeune de leucémie, maladie dont mourra Rilke lui-même plus tard, hante ces pages. Un travail d’anthologie de ces « dits et maximes de vie » est mené, chronologiquement.

C’est l’occasion de retrouver l’éblouissement que cette poésie procure : « Rose, ô pure contradiction, désir / de n’être le sommeil de personne sous tant de / paupières ». Épitaphe de Rilke, enterré dans le Valais, et pur poème.