Saint-Pol-Roux

(1861-1940)

Paul Roux est né en 1861 dans la banlieue de Marseille. Bachelier en 1880, il s’engage au 141e RI qui le mène en Afrique du Nord. À son retour, il monte à Paris pour étudier le droit.

En 1885, il rencontre Villiers de L’Isle-Adam. Il fonde La Pléiade, dont sortira Le Mercure de France. À partir de 1890, il signe Saint-Pol-Roux et commence sa grande pièce La Dame à la faulx.

Au banquet en l’honneur de Gauguin, en mars 1891, il siège à la droite de Mallarmé qui l’appelle son « fils ». Entre 1893 et 1894, paraît son grand recueil en prose, Les Reposoirs de la Procession. Il quitte Paris en 1895 pour vivre à Bruxelles, dans les Ardennes, puis à Roscanvel (Finistère). En 1900 à l’Opéra-Comique est donnée la première de Louise, de Charpentier, dont il a écrit le livret.

En juin 1905, il s’installe à Camaret, dans un manoir qu’il a fait construire face à l’océan. En mars 1915, son fils aîné meurt à Verdun. En 1923, Breton lui rend visite au poète et lui dédie Clair de terre. En 1925 paraît «Hommage des surréalistes à Saint-Pol-Roux ».

Le 18 juin 1940, le poète enterre dans son jardin le manuscrit de son poème: Le Monstre de Berchtes-gaden. Le 23, un soldat allemand investit le manoir, il blesse sa fille Divine avant de la violer. Dans la nuit du 4 octobre, le manoir est pillé et ses manuscrits détruits. Très atteint, Saint-Pol-Roux meurt le 18 octobre.

OUVRAGES PUBLIÉS AUX ÉDITIONS ARFUYEN

Ainsi parlait Saint-Pol-Roux