Catherine CHALIER

CHALIER

Les Lettres de la création sont l’occasion d’une première collaboration avec une personnalité que les Éditions Arfuyen connaissent et apprécient depuis longtemps : l’écrivain et philosophe Catherine Chalier, auteur notamment de l’excellent Traité des larmes, fragilité de Dieu, fragilité de l’âme.

Professeur de philosophie à l’Université de Paris X-Nanterre, Catherine Chalier s’intéresse tout particulièrement aux liens entre la philosophie et la source hébraïque de la pensée. Sa démarche d’écriture et son approche de la spiritualité juive la rendent particulièrement proche de l’esprit et de la forme des Carnets spirituels.

Catherine Chalier a publié les livres suivants : Figures du féminin, lecture d’Emmanuel Levinas ; Judaïsme et altérité ; Les Matriarches, Sarah, Rébecca, Rachel et Léa ; La persévérance du mal ; L’Alliance avec la nature ; L’Histoire promise ; Pensées de l’éternité, Spinoza, Rosenzweig ; Judaïsme et Christianisme. L’écoute en partage (avec M.Faessler) ; La trace de l’Infini, Emmanuel Levinas et la source hébraïque ; Spinoza lecteur de Maïmonide, la question théologico-politique (tous ces livres aux éditions du Cerf) ; Levinas, l’utopie de l’humain ; Sagesse des sens. Le regard et l’écoute dans la tradition hébraïque ; L’inspiration du philosophe. « L’amour de la sagesse » et sa source prophétique; Pour une morale au-delà du savoir, Kant et Levinas ; Traité des larmes, fragilité de Dieu, fragilité de l’âme ; Le Rabbi de Gur, La langue de vérité, traduction de l’hébreu, introduction suivie d’un essai, Penser avec les versets (tous ces livres chez Albin Michel) ; De l’intranquillité de l’âme (Payot-Rivages ) ; La fraternité, un espoir en clair obscur (Buchet Chastel) ; Sincérité du visage avec Didier Ben Loulou (éditions Filigranes).

OUVRAGES PUBLIÉS AUX ÉDITIONS ARFUYEN

Les Lettres de la création

Kalonymus Shapiro, rabbin au Ghetto de Varsovie (1889-1943)

Aux sources du hassidisme, le Maggid de Mezeritch

Le Rabbi de Kotzk (1787-1859) Un hassidisme tragique

Rabbi Chmuel Bornstein (1856-1926). L’espoir hassidique

Alain Suied, La langue oubliée (préface)